TOUT LE MATERIEL

Dossier thématique : Équipement électrique

Lorsque l’on regarde les appareillages modulaires à insérer au sein d’un tableau électrique, on pense principalement aux interrupteurs différentiels et disjoncteurs divisionnaires. Il existe pourtant un autre dispositif de protection : le disjoncteur différentiel.

 

L’utilisation d’un disjoncteur différentiel

123elec vous dit tout sur le disjoncteur différentiel afin de vous aiguiller dans la composition de votre tableau électrique.

 

Qu’est-ce qu’un disjoncteur différentiel ?

Dossier thématique 123elec sur l'utilisation d'un disjoncteur différentielUn disjoncteur différentiel est un dispositif différentiel à courant résiduel (DDR). Cela signifie qu’il assure la protection des personnes et qu’il permet d’interrompre automatiquement le courant électrique en cas de défaut d’isolement.

Contrairement à un interrupteur différentiel, le disjoncteur différentiel assure également la protection du matériel contre les défauts de surintensité. Pour simplifier, le disjoncteur différentiel est la combinaison des fonctions d’un disjoncteur divisionnaire et de celles d’un interrupteur différentiel.

Pour choisir le bon type de DDR et être conforme à la norme NF C 15-100, il est préférable de se référer au tableau de la protection des personnes de la norme électrique. Concernant le choix du calibre, il dépend de la nature du circuit électrique à protéger :

  • 10A ou 16A pour les circuits d’éclairage

  • 16A ou 20A pour les circuits des prises de courant

  • 20A et 32A pour les circuits spécialisés d’une puissance maximale respective de 4600W et 7360W

 

Fonctionnement d’un disjoncteur différentiel

Un disjoncteur différentiel est doté de deux fonctions : magnéto-thermique et différentielle. La partie magnéto-thermique assure une protection contre les échauffements et les courts-circuits. La fonction différentielle permet d’évaluer la différence entre le courant qui est envoyé par la Phase et celui qui est reçu par le Neutre. Ainsi, si l’appareil protégé par le disjoncteur différentiel présente un disfonctionnement, seul son circuit électrique est interrompu.

 

Les caractéristiques électriques d’un disjoncteur différentiel

  • Tension nominale : un disjoncteur différentiel peut être utilisé pour un circuit électrique monophasé ou triphasé. Cela dépend de sa tension nominale, qui correspond à 230V pour du monophasé et du 400V pour du triphasé.

  • Courant assigné : il correspond au calibre du DDR et donc à son intensité nominale. Elle varie de 2A à 63A. Pour les installations électriques résidentielles, les calibres les plus utilisés sont 10A, 16A, 20A et 32A.

  • Nombre de pôle : le disjoncteur différentiel peut être Uni + Neutre (Phase et Neutre), bipolaire (deux pôles Phase), tripolaire (trois pôles Phase) ou tétrapolaire (trois pôles Phase et un Neutre).

  • Mode de raccordement : le DDR peut être équipé de bornes à vis (nécessitant un tournevis) ou de bornes auto (il suffit d’insérer les dents du peigne d’alimentation au sein des bornes). Un disjoncteur différentiel de 32A à bornes auto possède systématiquement des bornes à vis sur le départ et ce quelle que soit sa marque.

  • Type : en résidentiel, il existe trois types de DDR. Il s’agit des type A, AC et HPI.

  • Sensibilité : la norme NF C 15-100 impose une sensibilité de 30mA pour tout DDR protégeant un circuit électrique d’une installation domestique.

 

 

La solution 123elec

Disjoncteur diférentiel SIEMENS

30ma 16A type AC

       

Disjoncteur différentiel SIEMENS

30 ma 40A type AC

Disjoncteur différentiel Siemens  
Disjoncteur différentiel Siemens

 

 

 

Découvrez les autres dossiers thématiques 123elec

norme electriqueeclairageequipement electriqueInterrupteurs et priseschauffagesecurite incendieclimatisationAlarmes