TOUT LE MATERIEL

Dossier thématique : le parafoudre

Découvrez les conditions de mise en œuvre d’un parafoudre en fonction des caractéristiques et de l’alimentation du bâtiment à équiper.

 

La mise en œuvre d’un parafoudre

Protégez votre logement contre les surtensions d’origine atmosphérique (ex : la foudre) en installant un parafoudre au sein de votre installation électrique.

 

Rappels sur le parafoudre

Un parafoudre protège les équipements électriques d’un bâtiment contre les effets indirects de la foudre. Cette protection est possible que si les équipements concernés sont raccordés à l’installation électrique. Pour assurer cette protection, un parafoudre limite le niveau des surtensions d’origine atmosphérique qui proviennent du réseau de distribution. Cette modération s’effectue lorsque le niveau des surtensions est compatible avec la tenue aux chocs des matériels de l’installation et des matériels alimentés par cette installation électrique.

À noter qu’un parafoudre protège uniquement contre les effets indirects de la foudre. Pour protéger un bâtiment contre les effets directs, il faut installer un paratonnerre. Il permet d’écouler les courants de foudre grâce à un système de capture et d’une liaison à la terre.

 

Conditions de mise en œuvre

Caractéristiques et alimentation du bâtiment Ng ≤ 2,5 et Nk ≤ 25 (AQ1) Ng > 2,5 et Nk > 25 (AQ2)
Bâtiment équipé d’un paratonnerre obligatoire (2) obligatoire (2)
Alimentation BT par une ligne entièrement ou partiellement aérienne (3) non obligatoire (4) obligatoire (5)
Alimentation BT par une ligne entièrement souterraine non obligatoire (4) non obligatoire (4)
L’indisponibilité de l’installation et/ou des matériels concerne la sécurité des personnes (1) selon analyse du risque obligatoire

Ng : densité de foudroiement

Nk : niveau kéraunique

 

(1) Il peut s’agir, par exemple, d’un logement avec une médicalisation à domicile ou d’une installation équipée d’un système de sécurité incendie, d’une alarme technique, etc.

(2) Pour un bâtiment équipé d’un poste de transformation, l’installation d’un parafoudre n’est pas obligatoire si la prise de terre du neutre du transformateur est confondue avec la prise de terre des masses interconnectées à la prise de terre du paratonnerre.

(3) Lorsque des lignes aériennes sont composées de conducteurs isolés, elles sont considérées de la même manière que des câbles souterrains. Pour cela, les conducteurs isolés doivent disposer d’un écran métallique relié à la terre.

(4) La protection des matériels électriques ou électroniques peut être assurée par un parafoudre lorsque leurs coûts et indisponibilités sont considérés comme critiques dans l’installation.

(5) L’absence de parafoudre peut être tolérée si elle se justifie par une analyse du risque définie dans le guide UTE C 15-443.

 

Les densités de foudroiement supérieures aux conditions AQ2 sont indiquées sur la carte du dossier thématique « La protection contre la foudre ».

 

 

Conseil 123elec

Dans le cas où un parafoudre est installé sur le circuit de puissance de l’habitation, il est préférable de prévoir un parafoudre supplémentaire pour le circuit de communication.

 

 

Les solutions 123elec

DEHN Parafoudre monophasé

débrochable 40kA

       

Schneider PF'Clic Parafoudre de tête

type 2 10kA avec accessoire

       

DEHN Parafoudre

Parasurtenseur TV et Satellite

Parafoudre monophasé DEHN  
Parafoudre de tête Schneider PF'Clic
 
Parafoudre TV et Satellite DEHN

 

 

Autre article sur le parafoudre :

Protection contre la foudre

 

 

 

Découvrez les autres dossiers thématiques 123elec

norme electriqueeclairageequipement electriqueInterrupteurs et priseschauffagesecurite incendieclimatisationAlarmes